Articles » Cinéma & courts-métrages » Highlander (1986) de Russel Mulcahy

Highlander (1986) de Russel Mulcahy
Publié le 1 Octobre 2011

"Highlander" ! Titre d'un film aussi mystérieux que son affiche, mêlant présent et passé par l'entremise d'un homme brandissant un sabre devant une voiture...

Réalisé en 1986 par un petit génie du clip, Russel Mulcahy, ce fut le film culte de mon adolescence, la référence en matière d'aventure, d'imaginaire, la quintessence du cinéma (du grec kinêma "le mouvement"), jusqu'à "Braveheart" (1995).


copyright ©

Alors, bien sûr, j'en entends déjà parmi les plus jeunes qui ricanent : son acteur principal, Christophe Lambert, a depuis enchainé les navets avec une application qui force le respect ("Highlander 2" a crucifié le mythe, "Highlander 3" a enfoncé le clou. Les mots me manquent pour parler du "4"... Je n'ai pas eu le courage de visionner le "5", sorti directement en vidéo. Sans compter une série tv de 6 saisons et un dessin animé. Il n'y a pas une autre franchise dans toute l'histoire du Cinéma qui se soit autant acharnée à s'auto détruire !).


copyright ©

Il faut bien reconnaître aussi que le visuel du premier Highlander, ses effets "clippesques" si admirés à sa sortie ont pris un coup de vieux 25 ans après (il fait partie de ces films qui, comme "Le Grand Bleu", se voient avec plaisir plusieurs fois en salle mais supportent assez mal une rediffusion à la télévision de nos jours. Il vaut encore mieux en garder un souvenir un peu vague mais ému !).


copyright ©

C'est ce souvenir que je veux partager.

Le jeu de Christophe Lambert ne sera jamais plus inspiré, il vient alors de terminer l'excellent "Greystoke, la légende de Tarzan" et va obtenir un César pour "Subway". Son regard est animal, magnétique et rend crédible le guerrier écossais immortel Connor MacLeod, condamné à affronter les siens à travers les siècles afin qu' "il n'en reste qu'un" et appelé à recevoir "le Prix".

Sean Connery, au mieux de sa forme, interprète une figure paternelle pleine d'humour, une sorte de dandy né des siècles avant J.C., qui révèle sa vraie nature et son destin au jeune MacLeod. De son côté, Clancy Brown obtient le rôle de sa vie avec le Kurgan, terrible adversaire du Highlander (il enchaînera par la suite des "séries B" d'action telles que "Extrême préjudice" de Walter Hill, ou de courtes apparitions dans des films plus ambitieux comme "Starship Troopers" de Paul Verhoeven, sans retrouver un autre personnage à sa démesure). Dans les trois suites sorties au cinéma, aucun autre méchant ne lui arrive d'ailleurs à la cheville...


copyright ©

Bien avant la trilogie "Matrix" et l'arrivée du "tout numérique", la caméra aérienne de Russel Mulcahy fait alors des miracles, chaque transition d'une époque à une autre se révèle un petit bijou visuel... On passe d'un match de catch au Madison Square Garden de New York à une bataille entre clans des Highlands en 1536, d'un aquarium d'appartement aux eaux sombres d'un lac, du visage blafard de Lambert à celui de la Joconde... Les combats à l'épée sont dynamiques et violents, les décors très variés.

La magnifique bande originale de Michael Kamen et les chansons de Queen, tantôt survoltées, tantôt émouvantes, donnent au film un supplément d'âme… car ce qui fait avant tout la force du premier "Highlander", c'est sa capacité à créer une mythologie originale, une fraicheur parfois un peu naïve sans jamais tomber dans la niaiserie, un postulat porteur de questions philosophiques simples mais fortes : un des rêves de l'humanité est de repousser la mort mais accepteriez-vous d'être immortels s'il fallait laisser derrière vous ceux que vous aimez, fauchés par la vieillesse ?

Shimrod

© 1999-2012 All rights reserved. Cet article ne peut être reproduit sans l'autorisation de citadelle.org

Acteurs :
Christophe Lambert : Connor MacLeod,
Sean Connery : Juan Sanchez Ramirez,
Roxanne Hart : Brenda Wyatt,
Clancy Brown : Kurgan,
Beatie Edney : Heather,
Alan North : le lieutenant Frank Moran,
Jon Polito : le détective Walter Bedsoe,
Sheila Gish : Rachel Ellenstein...

Musique :
Michael Kamen

Scénariste :
Larry Ferguson - Peter Bellwood - Gregory Widen

CSA :
Interdit aux moins de 10 ans

Share
Aucun commentaire


Poster un commentaire

Nom ou pseudo (obligatoire)
URL de votre site
Texte
Cryptogramme
(saisissez les lettres/chiffres ci-dessus)
  • Les commentaires sont modérés et peuvent faire l'objet de suppressions.
  • Tous propos diffamatoires ou hors sujets seront supprimés.